PM parmi la foule à l’ouverture des pistes

C’était tout sourire et un ciel bleu sans nuage sur les remarquables samedi matin alors que la foule – y compris le premier ministre – a profité de la journée d’ouverture de la saison de ski.

Les chiffres sont restés stables tout au long de la journée et les niveaux d’excitation n’ont pas diminué, en particulier avec l’arrivée du Premier ministre Jacinda Ardern et du ministre du Tourisme Stuart Nash.

Après une visite du domaine skiable et une montée du télésiège de Curvey Basin, le duo s’est adressé aux médias.

Mme Ardern a déclaré qu’il y avait beaucoup d’enthousiasme de la part des Néo-Zélandais et des voyageurs et que le message clé était que la Nouvelle-Zélande était ouverte.

“J’ai eu quelques g’days alors que je descendais sur les télésièges indiquant que … nous verrons des Australiens entrer dans la saison. Ils représentent 70% de nos touristes internationaux qui viennent découvrir les pistes de ski néo-zélandaises.

“Ils savent qu’ils obtiennent une expérience de haute qualité et à proximité … donc le message d’aujourd’hui est” nous sommes ouverts “”, a-t-elle déclaré.

Elle a reconnu que le problème clé pour Queenstown à l’heure actuelle était sa pénurie chronique de personnel, mais espérait que les effectifs se reconstitueraient parallèlement aux horaires de vol.

“La capacité des personnes à se déplacer dans le monde, pas seulement en Nouvelle-Zélande, est plus restreinte qu’auparavant … cela ralentira naturellement un peu les mouvements à l’échelle mondiale”, a-t-elle déclaré.

“Nous voulons nous assurer que lorsque [tourists] viennent en Nouvelle-Zélande, ils ont une expérience de haute qualité – en fait, c’est la raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur la collaboration avec l’industrie du tourisme pour nous assurer que c’est ce que nous reconstruisons ici », a déclaré Mme Ardern.

En ce qui concerne l’aide pour remédier à la pénurie de personnel, Mme Ardern a fait allusion à plusieurs changements survenus depuis sa dernière visite à Queenstown, notamment l’ouverture complète des visas vacances-travail et le travail avec Immigration New Zealand et Tourism New Zealand sur des activités promotionnelles.

“Vous aurez également vu nos annonces concernant les paramètres d’immigration à l’avenir, nous avons reconnu que l’hospitalité a un réel besoin.

“Nous avons accordé un délai plus long pour certains des changements que nous verrons dans ce domaine afin de permettre à ceux qui ont ces pénuries de pouvoir également trouver les compétences dont ils ont besoin”, a déclaré Mme Ardern.

Alors que les visiteurs étaient enthousiastes, la participation d’environ un millier de skieurs et de planchistes n’était peut-être pas aussi occupée que lors des journées portes ouvertes précédentes.

“Chaque jour où vous êtes ouvert est un bon jour de la saison”, a déclaré le directeur général de NZ Ski, Paul Anderson.

“[There was] beaucoup d’énergie dans la foule… c’est tout simplement génial à voir”, a-t-il déclaré.

Après que le champagne ait sauté et que les acclamations aient éclaté, les lève-tôt ont grimpé sur les télésièges.

Aaron Quinn et Zac McAuliffe, élèves de l’école primaire de Queenstown, ont été parmi les premiers à monter sur l’ascenseur, portant les t-shirts convoités “première chaise”, qui ont déclaré qu’il était “mal comme” de passer la journée sur la neige.

Zac a déclaré qu’il skiait “depuis avant que je ne puisse marcher” et qu’il était arrivé vers 8 heures du matin dans l’espoir d’être le premier sur le télésiège.

Nolani Ritchie, de Christchurch, qui avait décroché la première chaise sur Coronet Peak deux jours plus tôt, faisait également la queue.

Nolani a déclaré qu’elle était arrivée au domaine skiable à 13 heures l’après-midi précédent et avait campé pour assurer sa place devant la foule.

“J’ai fait quelques heures de ski sur Coro Peak, puis nous sommes venus ici.

“Il faisait très froid la nuit mais c’était génial d’être le premier fauteuil, c’était mon rêve.”

Son père, Terry Ritchie, a déclaré qu’il était heureux de braver le froid si cela rendait sa fille heureuse.

Trois remontées mécaniques sur quatre tournaient et malgré un peu de vent, les conditions étaient propices à du “beau ski”.

Le directeur du domaine skiable des Remarkables, Ross Lawrence, a déclaré : “La neige en ce moment, elle est sèche, craquante… [and] les températures froides maintiennent cette neige en très bon état.”

La skieuse vétéran Natalie Urbani a déclaré que “c’était une journée parfaite pour les oiseaux bleus”.

Elle a obtenu le record l’année dernière pour les “verticales”.

“Chaque fois que vous allez à la porte, vous obtenez tellement de mètres pour chaque télésiège”, a déclaré Mme Urbani.

“J’ai fait 1,1 million l’année dernière, j’ai eu 87 jours”, a-t-elle déclaré.

Mme Urbani, qui skie depuis 30 ans, espérait battre ce record cette année.

M. Lawrence a déclaré que ses espoirs pour le reste de la saison aux Remarkables étaient “que la neige continue d’arriver – la nuit – et le jour, ce sont des jours de ciel bleu et nous passons un excellent hiver”.

cass.marrett@odt.co.nz

Leave a Comment