L’US Open permettra aux joueurs de tennis russes et biélorusses de concourir

L’US Open ne suivra pas Wimbledon en excluant les joueurs russes et biélorusses du tournoi de tennis de cette année.

La United States Tennis Association, qui possède et exploite l’US Open, a annoncé la décision mardi après une récente réunion de son conseil d’administration. Cette décision fait de Wimbledon le seul tournoi du Grand Chelem à interdire les Russes et les Biélorusses à la suite de l’invasion de l’Ukraine.

“Cette horrible atrocité a pesé sur nous tous”, a déclaré Lew Sherr, le nouveau directeur général de l’USTA, faisant référence à la guerre en Ukraine. “Mais je pense qu’en fin de compte, nous avons choisi de ne pas tenir les athlètes individuels responsables des décisions de leurs gouvernements respectifs.”

L’interdiction de Wimbledon, faite en partie en réponse à la pression du gouvernement britannique, a reçu un fort soutien du public britannique, comme le montrent les sondages d’opinion. Mais l’interdiction a rencontré la désapprobation des circuits de tennis masculins et féminins, qui ont réagi en privant Wimbledon de points de classement cette année malgré un débat et une dissidence considérables parmi les joueurs.

Sherr a déclaré que les responsables de l’USTA avaient eu des discussions ces dernières semaines avec les dirigeants de Wimbledon et des deux autres tournois du Grand Chelem, l’Open de France et l’Open d’Australie. “Il était très clair que chacun de nous faisait face à un ensemble unique de circonstances”, a-t-il déclaré. “Wimbledon, dans leur cas, il y avait aussi une directive gouvernementale impliquée, et nous sommes sortis et avons fermement soutenu leur décision compte tenu de leur situation. Nos circonstances sont différentes et, dans notre cas, nous avons estimé que c’était la bonne décision pour nous.

Les joueurs russes et biélorusses participeront à l’US Open, qui débutera le 29 août, sous un drapeau neutre, tout comme ils ont concouru en tournée et à l’Open de France récemment conclu.

Daniil Medvedev, de Russie, a remporté le titre du simple masculin de l’US Open l’année dernière et est de retour au n ° 1. 1 au classement ATP en simple cette semaine. Victoria Azarenka, de Biélorussie, a été trois fois finaliste du simple féminin de l’US Open. Aryna Sabalenka, une autre star féminine biélorusse, a atteint les demi-finales de l’US Open l’an dernier.

Tous seront absents de Wimbledon, qui commence le 27 juin, et les joueurs russes et biélorusses ont également été exclus des événements préliminaires ce mois-ci en Grande-Bretagne au Queen’s Club, à Eastbourne et dans d’autres lieux. L’USTA a finalement choisi d’aller dans une direction différente, même si Sherr a réitéré mardi qu’elle considérait la décision des tournées de retirer des points à Wimbledon comme “disproportionnée”.

Pour l’instant, aucune autre tournée en dehors de la Grande-Bretagne n’a suivi l’exemple de Wimbledon, bien que les autorités du tennis aient agi rapidement après l’invasion de l’Ukraine pour empêcher les équipes russes et biélorusses de participer à des événements par équipe comme la Coupe Davis et la Coupe Billie Jean King.

“Ce n’est pas une situation facile”, a déclaré Sherr. “C’est une situation horrible pour ceux qui sont en Ukraine, une invasion non provoquée et injuste et absolument horrible, donc tout ce dont nous parlons est pâle par rapport à ce qui se passe là-bas.”

Sherr a déclaré que l’USTA utiliserait l’US Open pour aider à collecter des fonds pour les efforts de secours en Ukraine et pour “démontrer notre soutien au peuple ukrainien”.

Sherr a déclaré que l’USTA n’avait reçu aucune pression ou directive du gouvernement américain concernant la participation de joueurs russes et biélorusses.

Des joueurs russes comme Medvedev ont déjà concouru aux États-Unis depuis la mise en place de restrictions internationales, jouant en mars à l’Open BNP Paribas à Indian Wells, en Californie, et à l’Open de Miami. Des vedettes russes dans d’autres sports, comme Alexander Ovechkin des Capitals de Washington de la LNH, ont continué à concourir pour leurs clubs nord-américains.

« La discussion au sein du conseil d’administration portait vraiment sur les principes et sur ce que nous pensions être bon pour nous et non sur ce que la LNH pourrait faire; ne dépend même pas de ce qui pourrait se passer ailleurs dans le tennis », a déclaré Sherr. “Vraiment, c’était une question fondamentale d’une part vous avez des atrocités et une situation horrible et d’autre part sommes-nous prêts à tenir ces individus responsables de ces décisions?”

Bien que Medvedev devrait être en mesure, s’il est en bonne santé, de défendre son titre à New York, le joueur qu’il a battu lors de la finale de l’année dernière, Novak Djokovic de Serbie, reste incapable d’entrer aux États-Unis car il est un étranger non vacciné. Cette politique, qui a empêché Djokovic de concourir à Indian Wells ou à Miami cette année, pourrait changer avant le début de l’US Open, mais Sherr a clairement indiqué mardi que l’USTA ne demanderait pas d’exemption pour que les joueurs étrangers non vaccinés concourent à New York.

“Nous allons suivre les directives du gouvernement et des CDC”, a déclaré Sherr, faisant référence aux Centers for Disease Control and Prevention.

Leave a Comment